[partage_reseau_sociaux]

 

LES RUNES

Outil de divination très efficace les Runes représentent un système de sagesse, de pouvoir et de clairvoyance. 

Des origines païennes. C’est dans les premières écritures humaines, que l’on trouve la trace des runes. Les premiers symboles furent gravés dans la roche des cavernes et représentaient les différentes forces de la nature en interaction avec les peuples.

C’est à cet âge primal du IIe millénaire avant J-C que l’on trouve dans des grottes de Scandinavie des symboles sacrés correspondant à l’âge pré-runique.

En faisant un bond de plusieurs siècles, pour se retrouver entre le IIIe siècle avant J-C et le IIIe siècle après J-C, qu’apparaît le terme de Futhark (alphabet des runes).

La théorie la plus utilisée est l’association des Runes avec un dérivé de l’alphabet Etrusque parlé dans l’ancienne Italie (Italie du nord aujourd’hui) par les tribus des Alpes et des bohémiens. Il y a également une forte ressemblance avec l’écriture latine et romaine.

Plus qu’un alphabet les runes sont un langage sacré, philosophique et spirituel. Le mot « rune » signifie en plusieurs anciennes langues : chuchoter, murmure, mystère, secret, parole sacrée, parler bas.

Plus couramment, les runes sont assimilées aux vikings et furent retrouvées en Norvège, Suède et Danemark ainsi qu’en Allemagne, France et Espagne.

Dans l’évolution de cet art divinatoire, un premier alphabet avec 24 symboles dont les Celtes et les Druides se servirent pendant des millénaires. On raconte que Merlin l’enchanteur les a utilisé pour le Roi Arthur et ses 12 chevaliers avant leur départ pour la découverte du Saint Graal. Par la suite,  un second alphabet de 16 symboles pratiqué par les vikings. C’est à partir de cette période que l’étude des runes attira l’attention des chercheurs.

L’église s’en servit avec modération comme des inscriptions entre autre sur les croix. En Islande au XVIIe siècle, les personnes se servant des runes étaient passible de peine de mort. Au milieu du XXe siècle, les nazis qui avaient déjà détourné le sens symbolique de la svastika, devenue la croix gammée. Le symbole de la rune sowilo, déesse du soleil, source de vie, fut usurpé par les nazis en sigle SS. Cette récupération politique et idéologique de la symbolique des runes fut aussi utilisée par des sectes et des cérémonies sataniques. Pour ces raisons les runes tombèrent dans l’oubli.

De nos jours, les runes sont un moyen d’appeler les esprits, de faire de la magie et de guérir certaines maladies. Elles peuvent être tirées au hasard comme le tarot de façon divinatoire. Classées comme une pratique ésotérique liée au druidisme et donnant la possibilité de se « déplacer entre les mondes » et rentrer en communication avec les déités.

 

Les 24 runes de l'ancien Futhark : Le Futhark est le nom de l'ancien alphabet runique utilisé pour la divination. 

Fehu, Uruz, Thurisaz, Ansuz, Raidho, Kenaz, Gebo, Wunjo, Hagalaz, Naudhiz, Isa, Jera, Eihwaz, Perthro, Elhaz, Sowilo, Tiwaz, Berkano, Mehwaz, Mannaz, Laguz, Ingwaz, Dagaz, Othalaz auxquelles il faut rajouter Wyrd, la rune blanche.

 

Une Rune = un Son = une Energie

 

Les Runes ne sont pas qu’un ‘alphabet’ – ce sont principalement des sons et des courants d’énergie primordiaux.


 [partage_reseau_sociaux]