LE VOYAGE ASTRAL

 

  [partage_reseau_sociaux]

La projection astrale ou voyage astral est une sortie du corps physique pour aller explorer "d’autres mondes".

Avez-vous déjà imaginé sortir de votre corps ???

Votre conscience ira ailleurs, vous découvrirez un monde merveilleux, dans lequel les notions de temps et d’espace sont différentes.

Le voyage astral désigne la dissociation entre le corps et l’esprit permettant à la personne qui ressent cet état d’explorer autrement le monde qui l’entoure. Dans ces conditions, la personne a la sensation de voir son corps physique depuis l’extérieur de son corps. Le voyage astral se distingue ainsi de l’autoscopie définie comme la vision, hors de soi-même,  de son double depuis son corps physique.

Cette expérience pourrait être vécue à des moments spécifiques tels l'approche de la mort, lors de pratiques spirituelles comme la méditation, lors du sommeil profond, ou encore sous l'emprise de drogues hallucinogènes, ou encore au cours de séances psychothérapeutiques comme le rebirth, la thérapie primale...

Le voyage astral au cours de l’histoire

La capacité de quitter son corps du fait de sa propre volonté est, dans les religions orientales, le plus souvent attribué au chaman ou au sorcier. Cela leur permet ainsi, par exemple, de communiquer avec les défunts.

On retrouve le voyage astral dans les premiers écrits de l'Inde dans lesquels sont mentionnés les huit siddhis, c'est-à-dire les pouvoirs que l'homme peut acquérir par la méditation. En l’occurrence, c’est dans le sixième siddhi qu’est mentionné  le voyage dans le ciel".

Dans l'ancienne Égypte, on croyait pouvoir entrer dans le " plan astral " par dix grilles et sept portes. Le corps astral lui-même était représenté sous la forme d'un oiseau, symbole de ce qui peut échapper aux lois de la pesanteur.

De même, dans la Bible, Paul parle d'un homme qui a été emporté au Paradis et le vécu hors du corps.

Au Moyen Âge occidental chrétien, il était plus question de bilocations. La bilocation est une forme du voyage astral dans lequel un individu aurait été vu en même temps en des lieux différents. Il est fait une différence entre le phénomène de bilocation et l’état hors du corps : dans la bilocation, on parle de relation et d’interactions avec la personne sur le mode du toucher et des échanges verbaux alors que dans l'état hors du corps, il n’y a pas de communication.

Il faut attendre 1965 pour que les premières scientifiques voient le jour.  Les premières recherches ont été faites par un chercheur de l'université de Californie, le docteur Charles Tart. Il fit passer une série de tests à une jeune femme qui affirmait se projeter chaque soir hors de son corps physique. Dans son laboratoire, elle parvint à donner correctement le nombre cible de cinq chiffres placé hors de sa vue. Mais il se rendit compte que les réponses pouvaient être données grâce à un phénomène de réflexion.

Par la suite, Robert Monroe servit de sujet d'expérience à Charles Tart. Robert Monroe affirma avoir vécu ce genre d’expériences au cours des deux sessions auxquelles il avait participé. Même s’il n’est pas arrivé à lire les chiffres de la cible, il évoqua l'une de ses décorporations. En 1967, les résultats de l'expérimentation firent l'objet d'une communication de Charles Tart qui indiqua qu’une grande partie du cycle de sommeil se déroulait en état hypnagogique.

Charles Tart est toujours resté prudent sur les résultats obtenus au cours de ses expériences.

Une autre des figures emblématiques est Jeanne Guesné écrivaine, philosophe et mystique française. Elle a vécu des centaines d’expériences de sortie hors du corps, en toute lucidité, pendant plus de 40 ans, atteignant ainsi un niveau de conscience supérieure, avec la sensation d’être libre, d’entrer dans une connaissance plus élargie de l’Univers. Pour elle, cet " état d’être " supérieur ne peut s’obtenir que s’il y a un synchronisme de type vibratoire entre l’enveloppe physique et le principe conscient extériorisé.

Trois approches différentes se partagent les explications du phénomène des sensations de «sortie du corps» : L'approche ésotérique, l'approche parapsychologique, l'approche scientifique. C’est l’approche ésotérique qui nous intéressera ici.

Principe de l’approche ésotérique

Selon le taoïsme, le bouddhisme, la théosophie, en Égypte, ou encore chez Platon[], il existerait plusieurs corps dont les plus connus sont le corps éthérique et le corps astral qui pourraient se détacher du corps physique.

Les corps éthérique et astral font partie des corps subtils, chacun ayant sa propre caractéristique :

  • Le corps physique est préposé aux fonctions physiologiques,
  • Le corps éthérique est préposé à l'absorption de l'énergie subtile,
  • Le corps astral est le siège des émotions,
  • Le corps mental est le siège de l'intelligence,
  • Le corps causal est le siège de la volonté et de la mémoire.

Le corps énergétique/éthérique

Ce corps bioénergétique serait en constante relation et dépendance avec le corps physique. Les organes du corps énergétique sont connus, dans la tradition yogique, sous le nom de « chakras ». Le corps éthérique entrerait, pendant la relaxation, transe, ou sommeil, en expansion, afin de s'énergiser. En temps normal, il resterait contracté. Son expansion semble être nécessaire pour que puisse intervenir une expérience de sortie hors du corps, ce qui explique l'utilisation des techniques de transe et de relaxation

Le corps astral

Ce terme désigne, chez les occultistes des plans de conscience non physiques, mais aussi un des corps subtils de l'homme. Des mouvements comme la théosophie séparent l'astral en sept niveaux, alors que certains bouddhistes en font état de 31.  La majorité des auteurs distinguent de nombreux plans et sous-plans, comme le bas-astral, moyen-astral, et haut-astral. 

Durant les expériences, le sujet rencontrerait des entités de nature très diverses. Selon la Wicca, par exemple, il existerait une « faune astrale », composée de nombreux organismes aux formes variées se nourrissant d'énergie comme le suggère également Carlos Castadena. Il y aurait également des « negs » c'est-à-dire des entités négatives plus ou moins intelligentes qui tentent de se nourrir de l'énergie de l'esprit.

Selon certaines croyances, le danger serait plus grand une fois le corps astral détaché du corps physique. Il est dit que l'on peut rencontrer d'autres entités nous ressemblant dans d'autres mondes, et parfois des entités plus évoluées ou protectrices comme le relatent les expériences de mort imminentes.

Il est à noter que pour la majorité des scientifiques ces phénomènes correspondraient simplement à des phénomènes hallucinatoires ou oniriques.

La pratique

Les meilleures techniques pour provoquer le dédoublement sont celles qui reposent uniquement sur la détente du corps et la maîtrise de l'esprit. La détente du corps s'obtient par l'écoute de certains enregistrements spéciaux induisant un état " alpha " puis " thêta " au niveau des rythmes cérébraux.

Se préparer

  • Relaxer chaque zone du corps,
  • Respirer de façon contrôlée et alternée avec rétention du souffle,
  • Se concentrer,
  • Méditer en répétant éventuellement un Mantra,
  • Visualiser, Renforcer la volonté,
  • Renforcer son Moi,
  • Renforcer sa mémoire,
  • Se préparer au dédoublement en employant des objets spéciaux.

Choisir un moment propice

Certains moments sont particulièrement adaptés au dédoublement :

  • Les équinoxes et les solstices (21/03, 21/06, 23/09, 21/12),
  • La pleine lune et la nouvelle lune,
  • Les nuits magiques (30/04, 24/06, 31/10),
  • La période comprise entre le 4 et le 30 mai et entre le 11 et le 24 septembre,
  • Les heures nocturnes, en particulier entre 22 heures et 3 heures,
  • Les heures dominées par Jupiter (cf. le calendrier des heures planétaires).

Se vêtir de façon appropriée

  • Opter pour des vêtements confortables et chauds,
  • Ne porter ni ceintures, ni chaussures, ni objets métalliques,
  • Ne pas utiliser de couvertures,
  • Privilégier des vêtements de couleur violette, bleue ou blanche,
  • Utiliser des matières comme le lin, le coton et la laine. Évitez la soie et les fibres synthétiques.

Choisir un lieu

  • Choisir un lieu chargé magnétiquement,
  • Opter pour un endroit isolé et silencieux au sein duquel aucun élément ne viendra perturber la séance,
  • Placer un lit dur ou un matelas vers le Nord,
  • Créer l'atmosphère adéquate en utilisant une musique douce et en allumant un bâtonnet d'encens.

Les conditions environnementales :

  • Une température assez élevée,
  • Absence d'électricité atmosphérique,
  • Une pression supérieure à 760 millimètres de mercure,
  • Absence d'humidité,
  • Une obscurité totale ou alors une faible lumière bleue ou rouge,
  • Absence totale de bruit,
  • Solitude ; si la présence de témoins est nécessaire, choisissez des personnes sympathiques et tranquilles.
  • Manger léger et bien à l'avance,
  • Prendre un bain tiède très salé.

Les techniques de sortie de conscience

Voici les 2 principales techniques :

  • Technique de visualisation
    • Vous relaxer totalement
    • Imaginez que vous vous effondrez ou que vous vous levez de terre
    • Visualisez une vague bleue allant des pieds jusqu'à la tête
    • Contrôlez la respiration
    • Sortez en astral par les pieds.
  • Technique de la cible
    • Endormez vos sens
    • Concentrez-vous le plus possible sur la volonté intense de vous dédoubler
    • Dirigez votre concentration sur un point précis comme une flamme, la racine de votre nez…

Notre feminastro conseil :

Vous êtes prêts à voyager ?

Vous pouvez voyager mais vous devez vous informer sur les conditions et prendre des précautions, protéger votre corps, être au courant des dangers encourus et ne pas partir trop longtemps.

 [partage_reseau_sociaux]